• african rally championship
  • african rally championship
  • african rally championship
  • african rally championship
  • african rally championship
  • african rally championship
FIA Regulations - African Rally Championship
ARC Championship Standings
ARC Photogallery
Links
FIA Region Secretariat Contacts
Past FIA African Rally Champions
CACMS - Internal Rules & Minutes
ARC Championship Archive

Webmaster Only

Site Visitors
fia calendar
FIA Region Secretariat Contacts

2006 Cote d' Ivoire Press Releases

 

34ème Rallye Côte d'Ivoire – Bandama 2006
Patrick Emontspool sur le fil

Unique épreuve de l’Afrique de l’Ouest à faire partie du Championnat d’Afrique des Rallyes, le Rallye Côte d’Ivoire – Bandama édition 2006 a tenu toutes ses promesses en alliant spectacle, suspense et rebondissements. A l’occasion de son retour au calendrier africain, le « Bandama » a permis de vivre un duel intense entre le nouveau Champion d’Afrique, Patrick Emontspool, et l’un des meilleurs spécialistes locaux, Moriféré Soumaoro.

Il aura fallu attendre bien après l’arrivée de tous les secteurs chronométrés de ce 34ème Rallye Côte d’Ivoire – Bandama pour connaître le nom du vainqueur final. En effet, la bataille a fait rage durant toute l’épreuve entre Patrick Emontspool et Moriféré Soumaoro, au gré de quelques averses brouillant parfois les cartes sur les pistes en latérite, réputées difficiles, du Rallye Côte d’Ivoire. Opposant une Subaru à une Mitsubishi, le duel avait apparemment tourné à l’avantage de la marque aux trois diamants lorsque, après l’arrivée, le Collège des Commissaires Sportifs décidait de pénaliser Moriféré Soumaoro pour un pointage en avance survenu la veille.

Dimanche matin, après correction des temps de la première étape, il apparaissait que Patrick Emontspool possédait une avance réelle de 22 secondes à l’entame de la seconde partie de l’épreuve. Grâce à un excellent chrono dans la spéciale d’ouverture du dimanche, Moriféré Soumaoro s’emparait d’emblée de la tête de la course et contrôlait ensuite son avance sur le pilote belge. Ce dernier connaissait un incident à l’arrivée de la 17ème spéciale, qui incitait le Collège des Commissaires Sportifs à annuler ce secteur chronométré. A noter que cette annulation ne changeait rien au classement final.

Les pistes du Bandama ont une nouvelle fois été meurtrières avec les mécaniques. Solidement accroché à sa troisième place, Pascal Brossier (Mitsubishi Lancer) devait faire appel samedi soir au SuperRallye, tout comme d’ailleurs Mafall Soumahoro (Mazda 323), Fané Bakary (Subaru Impreza), Eric Pagès (Mitsubishi Galant) ou encore Jean-Albert Nakoulouma (BMW M3). Au final, la troisième marche du podium revenait à la Peugeot 309 à transmission intégrale de Loïc Malherbe, performant et régulier depuis le départ.



CLASSEMENT OFFICIEL GENERAL
OFFICIAL FINAL RESULT


















Rang Equip Pilote - Co Pilote Nat Voiture Gr-Cl Temps Pen Ecart
1 3 EMONTSPOOL PATRICK / ROBERT ALAIN B/B SUBARU IMPREZA N4 1:28:45 0:00:00
2 2 MORIFERE SOUMAORO / GARCIA PHILIPPE CI/CI MITSUBISHI LANCER EVO VI N4 1:37:56 0:09:00 0:09:11
3 7 MALERBE LOIC / ROUNET CI/CI PEUGEOT 309 S 1:42:00 0:00:00 0:13:15
4 14 KARAMOKO AHMED / ANOMAN THOMAS CI/CI NISSAN PULSAR GTI S 2:17:45 0:00:00 0:49:00
5 4 BROSSIER PASCAL / CHAPALAIN BERNARD CI/CI MITSUBISHI EVO IV N4 3:35:53 0:00:00 2:07:08
6 1 BAKARY FANE / KOUASSI EDOUARD CI/CI SUBARU IMPREZA S 3:53:54 0:00:00 2:25:09
7 12 PAGES ERIC / PERRET YANN CI/CI MITSUBISHI GALANT S 4:59:39 0:12:00 3:30:54
8 16 BAMBA GAMALO / SYLLA SOUMAILA CI/CI PEUGEOT 205 GTI S 5:25:15 0:02:00 3:56:30


Morifere SOUMAORO and Philppe GARCIA in their Mitsubishi Evo 6 at speed on their way to a podium finish in Ivory Coast.

 



34ème Rallye Côte d'Ivoire – Bandama 2006
La bataille continue
Boucle 2
La réputation du Rallye Côte d’Ivoire – Bandama n’est plus à faire. Cette épreuve particulièrement éprouvante pour les hommes et les mécaniques a déjà fait de nombreuses victimes lors de la première étape. Alors que le duel en tête se poursuivait, le peloton était décimé au cours de la deuxième section de cinq spéciales. Maffal Soumahoro (suspension), Eric Pages (boîte), Sindou Fofana (pompe à essence), Jean-Albert Nakoulouma (alternateur) et Gamalo Bamba (embourbé) rejoignaient ainsi sur la liste des abandons Pipo Breste, Mariame Koné et Patrick Namé.

Aux avant-postes, le duo Patrick Emontspool/Alain Robert parvenait à s’emparer de la tête de l’épreuve en remontant les Mitsubishi de Pascal Brossier/Bernard Chapalain puis Soumaoro Moriféré/Philippe Garcia. Au terme des 8 premières spéciales, le nouveau Champion d’Afrique rentrait à Abidjan en tête avec une avance de… 1 seconde seulement sur Soumaoro Moriféré. Troisième à plus d’une minute, Pascal Brossier devance la Peugeot 309 de Loïc Malerbe. A noter qu’une possible pénalité pourrait retarder Soumaoro Moriféré.
Boucle 3
Et ça continue avec un duel serré entre Patrick Emontspool et Soumaoro Moriféré, qui se partagent les meilleurs temps de la dernière boucle de la première étape, une section qui a fait encore des dégâts puisque Fané Bakary a dû renoncer (relais grillé) alors que Pascal Brossier perchait sa Lancer Evo6 sur un talus et perdait de très nombreuses minutes. Pour Loïc Malherbe, c’est un bris de boulon de rotule qui le contraignait à rentrer à Abidjan avec une roue arrière droite de travers sur sa Peugeot 309 à transmission intégrale.

L’étape dominicale est composée de 10 étapes spéciales. Départ à 7h00 et retour final à Abidjan aux alentours de 15h30 pour connaître le nom du vainqueur. Plusieurs concurrents travaillent encore ce soir pour remettre leur monture en état et repartir en SuperRallye.
Quelques réactions :
Mafall Soumaoro (Mazda 323) : « La roue s’est couchée sous la voiture et nous sommes rentrés dans la brousse ! Nous allons essayer de repartir en SuperRallye demain. Seize ans que je n’étais plus sorti de la piste. Heureusement, la voiture n’est pas abîmée. »
Eric Pages (Mitsubishi Galant n°12) : « Nous avons cassé la boîte de vitesses. Il va falloir ressouder le carter pour espérer repartir demain. »
Soumahoro Moriféré (Mitsubishi Lancer n°2): « Le deuxième passage dans les spéciales a été plus difficile. Nous avons eu une grosse averse et croisé deux camions remplis de bananes. Les kilomètres qui ont suivi, nous étions un peu méfiants… La dernière boucle s’est bien passée. La bagarre promet d’être belle demain !»
Patrick Emontspool (Subaru Impreza n°3): « La deuxième boucle s’est parfaitement déroulée puisque je pense que nous avons signé tous les meilleurs temps. Avec une belle frayeur à la clé dans une compression. La voiture a élargi vers la brousse mais nous n’avons rien heurté. Lors de la dernière boucle, je pense que nous avons pris quelques secondes d’avance. Les pistes, désormais sèches, étaient plus rapides que ce matin.»
Patrick Namé (Peugeot 206 n°4) : « Même si notre problème de courroie d’alternateur semble résolu, nous avons pris la décision de ne pas repartir demain matin en SuperRallye. L’embrayage donne des signes de faiblesse et nous préférons remettre la voiture en état en vue du prochain rallye de notre championnat. »

34ème Rallye Côte d'Ivoire – Bandama 2006

Forfait
Jean-Louis Garçonnet (Mitsubishi Lancer Evo9) : voiture pas prête
Départ
La pluie ayant inondé Abidjan et ses alentours durant la nuit, c’est sur des routes et pistes humides que se sont élancés les concurrents ayant satisfait la veille aux prescriptions du contrôle technique et administratif du 34ème Rallye Côte d’Ivoire – Bandama. En raison de problèmes techniques, Pipo Breste (Subaru Impreza) et Mariam Koné (Peugeot 205) n’ont pu prendre la route pour s’en aller affronter la latérite des cinq secteurs chronométrés de la première boucle, passant par Bassam, Assinie, Adiaké et Alépé avant de revenir au bord de la Lagune Ebrié à Abidjan.
Boucle 1
La section chronométrée n°4, Carrefour CNRA, ayant été annulée à la suite de la présence d’arbres sur la piste, les concurrents en ont débattu sur quatre étapes spéciales partiellement détrempées. Dans ces conditions difficiles, quelques incidents mécaniques sont déjà à déplorer. C’est le cas par exemple pour Eric Pages (Mitsubishi), retardé par un problème électrique, de Patrick Namé (Peugeot), trahi par son alternateur, ou encore de Jean-Albert Nakoulouma (BMW), retardé par un câble d’accélérateur cassé. Devant, la bagarre a fait rage entre Soumaoro Moriféré (Lancer Evo6) et Patrick Emontspool (Subaru Impreza).
Quelques réactions :
Soumaoro Moriféré (Mitsubishi Lancer n°2): « Les pistes sont plus dégradées que lors des reconnaissances et il faut éviter les trous. Je pense être parti sur un bon rythme. Nous devrions être en tête.

Patrick Emontspool (Subaru Impreza n°3): « Un départ prudent. Les routes sont bien détrempées par endroit. D’ailleurs, dans le s.c.2, notre moteur a avalé de l’eau, ce qui nous a peu retardé. »

Pascal Brossier (Mitsubishi Lancer n°4): « Tranquille. Nous allons un peu hausser le rythme au deuxième passage. »

Patrick Namé (Peugeot 206 n°5) : « La courroie d’alternateur a cassé et nous sommes revenus de justesse au parc de service. La batterie était complètement vide. Le problème n’a pu être résolu dans le temps imparti. C’est fini pour la première étape. Nous allons essayer de repartir demain en SuperRallye. »

Fané Bakary (Subaru Impreza n°1) : « Content de ce premier passage. Dommage que nous devions compter en fin de rallye une pénalité à cause d’un problème de bride de turbo. Nous avons été avertis trop tard pour trouver une solution avant le départ. Garder notre titre sera très difficile. »

Loïc Malherbe (Peugeot 309 n°7): « Nous avons mis à profit ce premier passage pour confirmer nos notes. On va attaquer plus fort maintenant. »

Eric Pages (Mitsubishi Galant n°12) : « L’alimentation générale au tableau de bord s’est arrachée. Nous avons perdu 20 minutes en spéciale, le temps nécessaire pour bricoler et ponter un câble. »

Ahmed Karamoko (Nissan Pulsar GTI n°14): « Pour moi, les spéciales ne sont pas trop cassantes. Tout dépend évidemment de la vitesse à laquelle on passe ! (rires)

34ème Rallye Côte d'Ivoire – Bandama 2006
Pour célébrer son retour au calendrier du Championnat d’Afrique FIA des Rallyes, le 34ème Rallye Côte d’Ivoire – Bandama accueille cette année le tout nouveau Champion d’Afrique, Patrick Emontspool, qui aura évidemment fort affaire face aux spécialistes locaux que sont Fané Bakary, Soumahoro Moriféré, Pipo Breste ou Pascal Brossier. A noter le forfait de Jean-Louis Garçonnet, sa nouvelle Mitsubishi Lancer Evo9 n’étant pas prête. Mathématiquement assuré d’être sacré avant même le début de l’épreuve et associé à Alain Robert, le pilote belge n’aurait pas voulu manquer ce rallye qu’il apprécie : « J’en suis à ma troisième participation à l’épreuve après être venu en 1997 et 1998. J’aime beaucoup la Côte d’Ivoire, la gentillesse de ses habitants et leur bonne humeur. C’est véritablement un énorme plaisir d’être présent ce week-end à Abidjan. J’espère que le Bandama pourra rapidement retrouver tout son lustre d’antan. »

Qui est Patrick Emontspool ?
Age : 45 ans
Réside à : Eupen (Belgique)
Débuts en rallye : 1979 à l’âge de 18 ans
Troisième participation au Rallye Côte d’Ivoire – Bandama : 4ème en 1997 (Opel Astra) et 3ème en 1998 (Subaru Impreza)
Palmarès : Champion des Rallyes de Madagascar en 2005
Saison 2006 : Subaru Impreza Gr.N
Tanzanie : 1er ; Kenya : abandon ; Ouganda : 9ème ; Afrique du Sud : 5ème FIA ; Zimbabwe : 3ème ; Zambie : 3ème; Rwanda : 3ème
Programme du rallye :
Samedi:
1ère étape, 15 secteurs chronométrés (3x5), 540 km dont 143 km chronométrés
Départ: 07h30, retour à Abidjan vers 10h45 et 15h00, arrivée à 19h00 (Novotel – Plateau)
Dimanche:
2ème étape, 10 secteurs chronométrés (2x5), 360 km dont 95 km chronométrés.
Départ: 07h00, retour à Abidjan vers 11h00, Podium d'arrivée à 15h45.

STARTING LIST
A
HEURE DE DEPART

No Concurrent Licence Pilote/Copilote Nat Voiture G-C HEURE
No Concurrent Licence Driver/Co-Driver Nat Vehicle G-C
2 MORIFERE S. 20 MORIFERE S. C I MITSUBISHI N-4 7.30


21 GARCIA P. C I LANCER EVO VI

3 EMON SPORT 901325 EMONTSPOOL P. B SUBARU N-4 7.33


161932 ROBERT A. F IMPREZA

4 BROSSIER P 18 BROSSIER P C I MITSUBISHI N-4 7.36


61 CHAPALAIN B C I EVO IV

5 NAME P, 16 NAME P, C I PEUGEOT A-6 7.39


14 BLOUIN G C I 206

* 1 FANE B 1 BAKARY F. C I SUBARU S 7.42


2 KOUASSI E. C I IMPREZA

6 ** BRESTE PIPO 76 BRESTE PIPO C I SUBARU N-4 7.45


78 MARIE D C I IMPREZIA



7 MALHERBE L 24 MALERBE L C I PEUGEOT N-4 7.48


22 ROUNET C I 309

* 8 FOFANA SINDOU 55 FOFANA SINDOU C I MITSUBISHI S 7.51


12 MAGASSA M C I GALANT

* 9 AL HARIRI N, 10 AL HARIRI N, C I TOYOTA S 7.54


8 KOUAME K C I COROLLA

* 10 SOUMAHORO Ma 79 SOUMAHORO Ma C I MAZDA 323 S 7.57


81 SOUMAHORO Mo C I


* 11 KONE M 70 KONE M C I PEUGEOT S 8.00


72 FOUCART O. C I 205

* 12 PAGES E 51 PAGES E C I MITSUBISHI S 8.03


49 PERRET Y C I GALANT

* 14 KARAMOKO A 73 KARAMOKO A C I NISSAN S 8.06


75 ANOMAN THOMA C I PULSAR GTI R

* 15 NAKOULOUMA J.A 31 NAKOULOUMA J.A C I BMW S 8.09


35 ADJOUA P C I


* 16 BAMBA G 26 BAMBA G C I PEUGEOT S 8.12


43 SYLLA S C I 205

 

 

 
 
© FIA African Rally Championship- 2012
Site Designed by: Intrepid Data Systems
Intrepid Data Systems